UNICA et MAAVi Innovation Center signent un accord pour la recherche de solutions naturelles et atteindre le résidu zéro dans la production de fruits et légumes

img

UNICA, le premier exportateur horticole d’Espagne et le MAAVi Innovation Center, le plus grand centre de biotechnologie consacré à l’agriculture naturelle d’Europe, fondé par Kimitec ont signé un accord de coopération stratégique par lequel MAAVi recherchera des solutions naturelles sur mesure pour atteindre le résidu zéro dans la production de fruits et légumes.

L’objectif final est de doter les agriculteurs de la coopérative d’outils naturels, efficaces et durables, nécessaires pour atteindre les objectifs de l’Union Européenne avec sa stratégie Farm to Fork et l’ONU avec ses ODS.

Comme le souligne la stratégie Farm to Fork de l’UE, l’utilisation de pesticides dans l’agriculture contribue à la pollution des sols, de l’eau et de l’air. La teneur excessive en nutriments dans l’environnement est une source importante de pollution qui a des effets négatifs sur la biodiversité et le climat. C’est pourquoi l’UE propose de réduire de 50 % d’ici 2030 l’utilisation et le risque des pesticides chimiques, de 50 % les pesticides les plus dangereux, les pertes en nutriments d’au moins 50 % sans altérer la fertilité des sols et réduire d’au moins 20% l’utilisation d’engrais.

Ces objectifs sont aussi ambitieux que nécessaires. Toutefois, il n’existe pas encore de réglementation spécifique visant à accélérer l’enregistrement des biopesticides en Europe, les agriculteurs vont vite se retrouver sans outils dans les années à venir.

Selon Antonio Domene, vice-président de Kimitec, « il y a plus de 14 ans, Kimitec a proposé de remplacer les produits de synthèse chimique dans l’agriculture en mettant la productivité naturelle, la santé des consommateurs et le respect de l’environnement, au centre de l’équation de la production agricole », ajoute-t-il, « il existe encore de nombreux problèmes pour lesquels il n’existe pas de solution naturelle disponible aussi efficace que l’outil de synthèse chimique et, dans les années à venir, nous verrons disparaître de nombreuses matières actives de synthèse chimique, c’est pourquoi ces alliances de recherche privée sont si importantes.  »

Des problématiques telles que Tétranychus urticae, Bemisia tabaco, Thrips, Myzus persicae ou la très redoutée Tuta absoluta qui cause de graves problèmes aux agriculteurs de tomate du monde entier qui investissent chaque année plus de 38 milliards de dollars dans leur contrôle et pour laquelle ces dernières années, dans l’UE ont été interdit un total de 32 substances actives de synthèse chimique sur les 62 initialement approuvées pour le contrôle, 30 sont encore en usage.

POUR UNICA, rester compétitif sur les marchés internationaux face à l’offre croissante de fruits et légumes à partir de différentes régions du monde est un défi, affirme Diego Calderón, sous-directeur de la coopérative.

« Cet accord de recherche avec le Centre MAAVi Innovation et notre engagement en faveur de la durabilité renforcent le lien avec nos clients, qui est notre principal objectif et ce qui nous permet de continuer à croître de manière durable dans le temps ».

Selon l’UE, un régime alimentaire sain et basé sur des produits végétaux réduit le risque de maladies potentiellement mortelles et l’impact environnemental du système alimentaire.

Avec le MAAVi Lab, les deux entreprises s’engagent à créer un environnement alimentaire adéquat pour que le choix sain et durable soit le plus facile, à garantir des aliments sains, abordables et durables, à lutter contre le changement climatique, à protéger l’environnement et à préserver la biodiversité.

Te puede interesar...

MAAVi Innovation Center et Le Salvador conduiront l’agriculture de résidu zéro vers l’Amérique Centrale et les Caraïbes

Hace 2 mois | Worldwide

Plongée dans la matière biologique inconnue

Hace 4 mois | Agriculture

Kimitec sponsorise le premier roman interactif des « Futbolisimos »

Hace 5 mois | Corporate

Le binôme Primaflor&Kimitec vers la productivité sans déchets

Hace 6 mois | Corporate