La chaire «Kimitec & UAL Farm to fork» est créée par l’université d’Alméria et Kimitec pour promouvoir la R&d dans le domaine de l’agriculture naturelle, productive et saine

img

Les deux parties ont signé une convention spécifique pour la mise en place de cette chaire, avec laquelle elles collaboreront à la réalisation en commun d’activités de recherche, de vulgarisation et de formation au titre du concept « Farm to fork » (de la ferme à la table).

L’objectif est de stimuler la transition vers un système productif agricole qui garantisse la sécurité alimentaire et un impact positif sur l’environnement.

Almería, 29/04/21.- Ce jeudi 29 avril, Kimitec et l’Université d’Alméria ont signé une convention de partenariat pour la mise en place de la chaire « Kimitec&UAL -Farm to fork ». Il s’agit d’un accord pour le lancement d’activités conjointes de recherche, de vulgarisation et de formation en matière de recherche, dans l’intérêt des deux parties, au titre du concept « Farm to fork » (de la ferme à la table).

Le recteur de l’Université d’Alméria, Carmelo Rodríguez, a souligné l’importance de la mise en place de cette chaire, « avec laquelle nous essayons de créer des synergies avec une entreprise de pointe en biotechnologie axée sur la production agricole qui dispose actuellement du MAAVI Innovation Center, le plus grand centre de recherche consacré à l’agriculture naturelle en Europe. Ce que nous voulons, c’est encourager la recherche et l’innovation qui garantissent pleinement la sécurité alimentaire, la santé des consommateurs et un impact positif sur l’environnement, en conjuguant l’équilibre entre la productivité, la durabilité et la garantie de la santé ». « L’objectif principal est de renforcer les relations entre les deux institutions et de susciter des échanges de collaboration qui favorisent les progrès de la R&d dans le domaine de l’agro-alimentaire, domaine dans lequel l’université d’Alméria est également un point de référence », a souligné le Recteur.

Cette chaire centrera ses activités autour de trois axes prioritaires d’action. Le premier d’entre eux sera la réalisation d’activités de recherche, de développement et d’innovation, y compris des contrats de recherche finalistes, le développement de projets de recherche en vue de la participation à des appels d’offres publics et tous autres instruments de coopération en matière de recherche et de développement entre Kimitec et l’UAL.

Le deuxième axe d’action est axé sur le développement des talents scientifiques par des formules basées sur l’impulsion de programmes de formation et de développement des talents de recherche, y compris le développement de thèses de doctorat industriel dans le domaine d’activité de la chaire.

Enfin, les deux parties réaliseront des activités de vulgarisation scientifique, de diffusion et de communication des résultats des activités de R&d menées dans le cadre de la chaire.

Selon Antonio Domene, vice-président de la société Kimitec, « il est urgent de développer les outils naturels et efficaces dont le producteur a besoin pour relever les défis posés par l’UE avec sa stratégie Farm to fork. « Des alliances avec des centres d’études et de recherche comme l’Université d’Alméria sont le véhicule idéal pour atteindre cet objectif qui s’ajoute à tout ce que nous faisons aujourd’hui au MAAVi Innovation Center avec plus de 45 projets de recherche sur trois axes : protection des cultures, nutrition végétale et pro, prébiotique. Projets axés sur la résolution des principaux problèmes de l’agriculture mondiale par des solutions naturelles, efficaces et productives, visant à atteindre le résidu zéro, la gestion efficace de l’eau et des nutriments, l’augmentation de la valeur nutritionnelle, les propriétés organoleptiques, la vie après récolte et l’économie circulaire des productions agroalimentaires.

Kimitec et le MAAVi Innovation Center sont composés d’une équipe de plus de 230 personnes ayant un objectif commun: changer le monde par la façon dont les aliments sont produits et « nous voulons le faire d’Alméria en encourageant les talents et la recherche locale », souligne Domene.

Dans le cadre de cette convention, les deux parties s’engagent à développer un système agro-alimentaire sûr, sain et écologiquement durable, en développant un programme de recherche, de formation et de diffusion, en favorisant des espaces de travail communs qui favorisent des projets de R&d.

Te puede interesar...

Notre engagement durant la pandémie de coronavirus.

Hace 2 ans | Corporate

Le groupe kimitec lance Seanergy, Agrobiotik, Phosbac PS et des produits sous la technologie Priming

Hace 2 ans | Corporate

Le binôme Primaflor&Kimitec vers la productivité sans déchets

Hace 6 mois | Corporate

KIMITEC numérise la zone d’essai du MAAVi Innovation Center

Hace 3 mois | Newsroom